Playtime, 2014, Installation view Musée Pierre-Noël, Saint Dié des Vosges / © Archive Mischa Kuball, Düsseldorf / VG Bild-Kunst, Bonn 2016
Playtime, 2014, Installation view Musée Pierre-Noël, Saint Dié des Vosges / © Archive Mischa Kuball, Düsseldorf / VG Bild-Kunst, Bonn 2016Playtime, 2014, Installation view Musée Pierre-Noël, Saint Dié des Vosges / © Archive Mischa Kuball, Düsseldorf / VG Bild-Kunst, Bonn 2016Playtime, 2014, Installation view Musée Pierre-Noël, Saint Dié des Vosges / © Archive Mischa Kuball, Düsseldorf / VG Bild-Kunst, Bonn 2016


Playtime, 2014


Installation Musée Pierre-Noël, Saint Dié des Vosges

Playtime (domestic version) est une œuvre de Mischa Kuball spéialement conçue pour ie Musée Pierre Noël. Cet appareillage optique met en relation Ja vue et le mouvement. II se compose de fenêtres anciennes tournant lentement sur elies même, à travers Iesquelles sont projetées des vues de Paris filmées à travers des vitres. L‘ensemble simule le contexte urbain de la ville entrevue, en partie découverte avant de s’évanouir à nouveau. « La ville en tant que teile reste non-révélée, elle est comme un secret, un Sacre du temps moderne! »écrit l‘artiste.

L‘artiste s‘intrésse á I‘ambivalence du film de Jacques Tati dont Ja composante critique de l‘architecture moderniste se méle à une approche poétique. En une succession de tableaux confrontant es corps de ses personnages aux déors, le film de Jacques Tati décrit des moments d‘insatisfaction, une incompltéude de l’expérience liée à la désorientation. Ces ratés de l‘habiter produisent en revanche un effet de surprise par iequel es personnages, distraits et indifférents à ce qui les entoure, se redéouvrent en tant que sujet percevant.

L‘installation immersive imaginée par Mischa Kuball pionge Je visiteur dans I‘illusion en se jouant de ce qu‘il voit. Eile repose sur un leurre, une forme de camouflage du vide. Ce camouflage se poursuit par l‘exposition d‘une oeuvre dans l‘espace d‘exposition. lntitulée « ville travers le grand verre » eile se réfère cet autre artiste intéressé par l‘optique et les opérations discèrtes, à la limite de l‘invisible, qu‘est Marcel Duchamp. En effet, cette oeuvre n‘est pas immédiatement identifiable comme telle.

C‘est au spectateur qu‘il revient de la remarquer, en endossant un rôle actif d‘observateur.